Sans Catégorie

10 conseils à suivre pour un nom d’esprit qui marquera les esprits

Comment choisir un nom d’entreprise qui cartonne ? Plus qu’une succession de lettres accolées les unes aux autres, un nom d’entreprise est ce qui vous lie à vos clients. C’est ce par quoi il vous identifie et c’est à lui qu’incombe la lourde tâche de qualifier les prospects sans en dire trop.

Bien évidemment, il ne suffit pas de mentionner votre activité pour créer un bon nom d’entreprise. Pompier-Paris ne donne envie à personne d’effectuer une réservation… Un nom d’entreprise doit certes être compréhensible mais son caractère unique reste son plus bel atout.

1. Véhiculer un seul message


Dès le premier coup d’œil, l’interlocuteur doit avoir une idée précise de votre activité.

Si vous possédez un cabinet de diététique, DietMiam pourrait être un excellent nom pour votre compagnie. Diet fait référence à votre métier tandis que Miam apporte une touche gourmande. Votre prospect s’attend donc à manger mieux mais sans renoncer aux plaisirs du palais.

2. Exprimer les valeurs de la marque


L’exemple ci-dessus illustre parfaitement ce conseil.

Pour trouver votre nom de marque, vous pouvez utiliser la dénomination de votre produit. Toutefois, il est nécessaire que la plus-value de vos services y soit mentionné.

DietMiam en est un parfait exemple. D’autres comme SmartWatches ou CleanHouse illustrent aussi ce concept.

  1. Faire simple


Un bon nom d’entreprise se retient facilement.

Entre la liste de courses, les obligations professionnelles et la richesse de sa vie privée, le prospect lambda n’a plus suffisamment de mémoire pour retenir un terme abracadabrant. Un nom d’entreprise doit pouvoir être mémorisé en quelques secondes.

Si vous disposez d’un slogan publicitaire, une astuce est de les faire rythmer l’un avec l’autre. Par exemple : Vanish… et les tâches. Si en plus, vous pouvez les coupler à un jingle musical, vous avez tout bon. Essayez donc lire « Haribo, c’est beau la vie – pour les grands et les petits » sans en mimer la mélodie…

  1. Prioriser les textes courts


Concernant les noms d’entreprise, de façon générale, plus c’est court, mieux c’est. Uber, IBM, Nike, Apple, Samsung… Toutes ces marques sont indiquées par un seul et unique mot.

N’allez pas au-delà de 4 vocables et essayez de réduire au maximum la longueur de votre texte.

  1. Ce qui se conçoit clairement s’énonce aisément


Laissez vos jeux de mots au placard et ne vous aventurez pas sur le délicat terrain des anagrammes. Un bon nom de marque doit être facile à prononcer en toutes les langues et ce par toutes les générations.

Ce qui nous amène au point suivant.

  1. Opter pour le classique intemporel


Pensez-vous que Chanel aurait eût le même succès si sa créatrice avait eu recours aux tournures de styles emblématiques de son époque ? Probablement pas. Ce qui peut être amusant aujourd’hui et ici ne le sera pas forcément ailleurs ni plus tard.

En 2008, la tectonique faisait une entrée fracassante dans le monde artistique français. 10 ans plus tard, elle a disparu des écrans et est retombé dans les méandres de l’anonymat…

Évitez-vous des situations compliquées : jouez la carte de la sobriété.

  1. Mettre en avant votre unicité


Parce que le marché actuel est un océan infesté de requins, vous ne survivrez pas longtemps si votre marque est passe-partout. Sur les rayons de magasins, des produits de qualités équivalentes se battent de façon silencieuse pour capter le regard du client.

Si votre entreprise a un nom sans saveurs, personne ne vous choisira. Ce n’est pas pour rien que les restaurants affichent des plats colorés et réchauffent l’atmosphère avec des arômes exotiques. Personne n’aime les plats sans saveur… Ne soyez pas fades.

  1. Parler à votre public cible


On ne le répétera jamais assez : « essayer de vendre à tout le monde, c’est ne vendre à personne ». Tenez compte de la spécificité de votre public cible lorsque vous choisissez votre nom d’entreprise.

Les demoiselles qui lisent Femmes Actuelles sont très différentes des jeunes filles qui dévorent les chroniques de Jeune & Jolie. Elles ne s’expriment pas de la même façon et ne sont pas confrontées aux mêmes problématiques.

  1. Éviter de tout ramener au créateur


C’est votre entreprise et vous en êtres très fier. Même si certaines companies telles que Picasso ou Disney se sont bâties sur le nom de leur concepteur, mieux vaut éviter.

Le marché a énormément évolué ces dernières décennies. La mondialisation est apparue avec son lot d’avantages et d’inconvénients. À moins que vous ne soyez célèbre, donnez votre nom à votre entreprise sera contre-productif.

  1. Vérifier la traduction


Vous ne voudriez pas découvrir avec stupeur que votre nom d’entreprise a une connotation négative en hindou ou en mandarin.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X