Divers

A quand les « cafés suspendus » ou « baguettes en attente » dans le Loiret ?

Appelée « caffé sospeso » en Italie, « café pendiente » en Espagne, la pratique a dépassé les frontières et a commencé à se développer partout en France dans les grandes villes telles que Paris, Nantes, Carcassonne, Besançon, Grenoble, Brest ou Bordeaux. Basé sur la solidarité, ce concept permet de venir en aide aux plus démunis.

Le principe est simple. Vous buvez un café, vous en payez deux. Appelée également « café en attente », cette pratique permet vraiment de savoir à quoi et à qui votre générosité est destinée.
Une ardoise derrière le comptoir est tenue de manière méticuleuse en gribouillant des barres verticales ( voir photo ).

cafe2

Que vous soyez retraité fauché, étudiant sans le sou, sans domicile fixe, cette délicate attention est faite pour vous.
Il suffit pour les différentes enseignes intéressées d’afficher le concept à l’entrée et de se munir d’une ardoise. Il y a des investissements plus onéreux.
Cet acte de solidarité peut également toucher d’autres consommations : chocolat chaud, goûter, baguette. Vous n’avez pas l’appoint exact ? Un bocal installé sur le comptoir permettrait de récolter toute la petite monnaie que vous voudriez bien laisser.

cafe

Une initiative qu’il serait facile de répandre avec un bouche-à-oreille efficace. Cela permettrait également aux différents établissements qui se sentent concernés d’attirer les projecteurs. Un coup de pub à moindre frais.

2 commentaires

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X