Divers

Affaire Maxime : vers un classement du dossier

 

Le médecin légiste est formel. C’est bien le corps de Maxime Juillet qui a été retrouvé dans la Loire à proximité de Tours.

Lors de l’autopsie pratiquée, la dentition de la victime et les radios dentaires de Maxime Juillet se sont révélées être identiques. Aucune trace de violence ni de fractures n’ont été décelées.
La thèse de la noyade accidentelle est donc privilégiée. Il faudra attendre encore quelques jours pour que le rapport du médecin légiste soit définitif mais il est vraisemblable que le parquet classera « l’affaire Maxime ».

Il aura fallu donc plus de 6 mois pour retrouver Maxime, disparu le 6 janvier dernier.
Néanmoins, certaines zones d’ombre risquent malheureusement ne jamais trouver la lumière que la famille et les proches de Maxime attendaient et espéraient.
1) Pourquoi les caméras de surveillance de la ville d’Orléans n’ont pas permis de retracer son trajet ?
2) Maxime a été retrouvé dépourvu de son manteau donc la probabilité que la doudoune découverte à la Chapelle-Saint-Mesmin soit la sienne est forte. D’où provient alors le sang détecté sur cette dernière ?
3) 6 jours après sa disparition, la police a utilisé un Saint-Hubert pour pister le chemin emprunté par Maxime. Le chien va remonter la rue de Bourgogne, longer la préfecture, prendre la rue de l’université, passer devant la collégiale Saint Pierre le Puellier et va s’arrêter à hauteur du ponton qui donne sur la Loire . Pourquoi les caméras du Mac Ewan’s et du temple, pourtant sur ce tracé, ne le voient pas ?

Quoi qu’il en soit, si les examens toxicologiques révèlent dans quelques jours que Maxime était en état d’ébriété au moment de sa sortie du 80’s le matin de sa disparition, des sanctions fortes envers l’établissement risquent d’être demandées.

maxime couverture

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X