Loisirs

Au revoir la grande roue

Installée depuis le samedi 30 novembre, la grande roue s’en est allée hier lundi. Avec une fréquentation record, elle laisse derrière elle de très belles émotions aux petits et grands du haut de ses 45 mètres.

C’est avec une certaine agitation que des centaines voire des milliers de curieux sont venus contempler les hauteurs de notre bonne vieille ville pendant un mois et demi.
Instants d’excitation, d’enthousiasme pour certains, de méditation pour d’autres. La rêverie n’est-elle pas le dimanche de la pensée ?
Elle était là, dominant les lieux, rigide comme un simple soldat devant son lieutenant, contemplant la vie mouvementée d’en bas. Figée comme quelqu’un qui pose pour l’éternité, elle propageait sa lumière au loin et poussait à l’invitation.
Quelques minutes de gaieté dans ses longs bras métalliques, c’était déjà beaucoup.
Jean Anouilh disait :  » Comme on est exigeant, toujours ! On commence par ne pas vouloir moins d’une vie de bonheur, puis on apprend que quelques années volées, c’est déjà une étrange chance….Après, on accepte de se contenter d’un soir…Et puis tout d’un coup, il ne vous reste que 5 minutes, et on arrive à trouver que c’est encore une oasis infinie, cinq minutes de bonheur! « 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X