Divers

Les cinq bienfaits du câlin

Et oui . Nous sommes le samedi 21 janvier et c’est la journée internationale des câlins. L’occasion est trop belle. On va en profiter pour vous faire découvrir (ou redécouvrir) les nombreux bienfaits sur la santé des câlins. Un constat particulièrement vrai aujourd’hui où le monde virtuel nous confine de plus en plus chacun de notre côté. Alors surtout : papouiller, réconforter, câliner, caresser, cajoler, chouchouter.

Un peu d’histoire pour commencer. Inventée par le révérend Kevin Zaborney aux États-Unis en 1986, cette journée s’est propagée dans le monde entier, avec de nombreuses adaptations, comme l’apparition des pancartes «Free Hugs» (câlins gratuits) en Australie en 2004. Si la pratique est particulièrement développée dans les pays anglo-saxons, les français sont un peu plus frileux sur le câlin en pleine rue avec des inconnus. Dommage quand on en connaît les bienfaits.

– un antistress :
Vous êtes de nature inquiète ? Angoissée ? Un câlin fait partie des solutions pour faire descendre la pression puisqu’il permet de réduire la tension artérielle et le rythme cardiaque. Le contact humain avec de la tendresse permet d’abaisser nettement le stress et de se détendre, grâce à la production d’endorphines en grande quantité. Un câlin vaut largement tous les médicaments.

– contre la déprime :
Grâce à la sécrétion d’hormones comme l’endorphine, l’ocytocine et la dopamine, le câlin est une arme redoutable contre la déprime. Si la journée du câlin est calée en janvier, ce n’est pas pour rien, car la déprime est plus forte en hiver. La lumière joue énormément sur notre humeur. Les nuits sont beaucoup plus longues à cette période. Le câlin apporte réconfort, chaleur et confiance en soi.

– efficace contre la maladie :
En plus de ses vertus cardio-vasculaires, le câlin serait selon plusieurs études sérieuses un rempart contre certaines maladies et certains virus. Le contact de la peau contre une autre peau renforce les anticorps. Conseil : faites entre 5 et 10 minutes de câlins par jour. C’est un excellent complément pour la santé.

– réduit la solitude :
Beaucoup pensent que le câlin est destiné aux couples. Erreur. Le câlin d’une mère vis à vis de son enfant; le câlin à un ami, une connaissance voire même à un inconnu. Tout contact est bon à prendre. Ce contact, doux et prolongé, libère de nombreuses hormones qui vont susciter bonheur et plénitude. C’est comme si l’on était rassasié de tendresse pour un moment. Le contact remplit le vide émotionnel.

– complément à la sexualité :
Il n’y a pas que le sexe dans la vie. D’ailleurs, les femmes vous le rappellent assez souvent messieurs. La tendresse et la douceur sont aussi très importantes pour un bon équilibre. Il est bon de rappeler que le câlin avec l’être aimé et celui avec une autre personne sont très différents. Avec son partenaire, le câlin revêt un aspect érotique, sensuel, alors qu’avec un étranger ou un ami, c’est la tendresse qui prime. Et la tendresse, c’est primordial pour être heureux et se sentir bien dans sa peau.

1 Commentaire

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X