Football

Et 1, et 2, et 3 zéro

Pour le compte des barrages retour, la France recevait ce mardi l’Ukraine au stade de France.
Dans une ambiance digne de 98, les français ont obtenu leur billet pour le Brésil en écrasant l’Ukraine
3-0.

« On savoure ses victoires d’autant que l’on en a souffert ». Ce mercredi, on savoure, on se délecte.
Au bord du précipice, trois alternatives étaient possible pour le scénario d’hier soir :
La France délivrait un match médiocre comme le weekend dernier et le divorce était prononcé entre les français et leur équipe nationale.
Deuxième possibilité, la France délivrait un très bon match mais n’arrivait pas à remonter son handicap de deux buts. La déception d’avoir fait un match fatal en Ukraine aurait forcément été au rendez-vous.
Dans ces deux scénarii, trois ans de matches amicaux guettaient les français avec en ligne de mire la coupe d’Europe 2016 en France.

Mais « impossible n’est pas français », voilà ce que l’on pouvait lire sur certaines banderoles dans les tribunes du stade de France hier soir.
Métamorphosée, l’équipe de Didier Deschamps a été inspirée, solidaire, agressive avec une intensité exceptionnelle.

ukrai

L’Ukraine c’est qui au juste ? Cette équipe n’a encaissé que 4 buts sur ses 10 matches de qualification pour la Coupe du monde 2014 au sein d’un groupe qui comprenait notamment l’Angleterre, la Pologne et le Monténégro.
Pour exemple, l’Angleterre n’a jamais réussi à vaincre les ukrainiens ( 1-1 au match aller, 0-0 à Wembley ). C’est une équipe qui prend peu de buts avec un collectif solide et avec des ailiers très talentueux, comme Yevhen Konoplyanka ou encore Andrei Yarmolenko. Ce dernier pour exemple marque des buts, a un très bon pied gauche et est en pleine confiance en ce moment.
Didier Deschamps s’est même exprimé en ces termes : « Il faut être conscient que ce ne sont pas des touristes en face. Ils sont tête de série ». A noter également que les ukrainiens étaient également invaincus depuis 11 rencontres.

uk

Malgré cela, les bleus vont exercer un pressing constant sur leurs adversaires. Alors quand Sakho va ouvrir le score à la 22ème, c’est une récompense amplement méritée et les 13 millions de spectateurs qui regardent leur petit écran exultent. Plus que deux à mettre.

L’équipe de France pousse. Les ukrainiens sont acculés en défense. Benzema sur une passe de Ribéry inscrit le deuxième but qui va se voir refusé sur un hors jeu imaginaire.
Ironie du sort, ce dernier va retrouver les chemins du filet quelques minutes plus tard, mais en étant hors jeu cette fois-ci. Le but est accordé. 2-0. Plus qu’un but à mettre.

Réduit à 10 en deuxième mi temps, les ukrainiens vont se montrer paradoxalement plus dangereux.
Mais la France veut son billet, c’est évident et à la 72ème minute, c’est la délivrance. Certains diront que c’est un but de Gusev contre son camp, d’autres diront que c’est le genou de Sakho : 3-0.
La France réussit l’exploit historique de remonter un handicap de deux buts. Aucune équipe européenne ne l’avait réussi jusque là. Et 1, et 2, et 3 zéro …

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X