Culture

Exposition Rodin au Musée des Beaux Arts d’Orléans

Rodin,

 sous l’œil du photographe Emmanuel Berry.

 

Qui n’a jamais entendu le nom de Rodin ? Est-il seulement possible de rester indifférent devant la précision de son trait, la beauté anatomique d’un corps viril à jamais ciselé dans le marbre ? Amoureux des Arts? Néophytes? Orléans Actu‘ l’a visité pour vous : venez découvrir l’univers du sculpteur au Musée des Beaux- Arts, du 13 janvier au 15 avril 2018.

 

Rodin, un des plus grands sculpteurs du XIXéme siècle , a fasciné dès son vivant, tous ses contemporains. Cette attraction est toujours d’actualité aujourd’hui : c’est ce dont l’exposition Rodin, sous l’œil du photographe Emmanuel Berry, témoigne. En effet, en collaboration avec le musée Rodin, le musée des Beaux- Arts d’Orléans a rassemblé pas moins de 14 sculptures du Maître, 24 photographies d’artistes aussi célèbres qu’Eugène Druet, Haweis et Coles, ou encore Charles Bodmer et 70 photographies d’Emmanuel Berry.

Rodin, Celle qui fut la belle Heaulmière

 

L’interprétation d’une oeuvre, d’une vie.

La tâche n’est certes pas aisée : photographier une sculpture, c’est en offrir une interprétation ; c’est créer une œuvre à partir d’une œuvre existante. Cependant, E. Berry relève le défi avec brio, en nous faisant pénétrer dès l’entrée de l’exposition, dans un univers intimiste, à la lumière tamisée. A la droite du spectateur, une photo en noir et blanc de l’atelier de Rodin, de son vivant. Sculptures en cours de réalisation côtoient des œuvres achevées. A gauche, le même atelier de Meudon, à notre époque. Tout est en rangé, bien ordonné derrière des vitrines , protégées par une cordon de sécurité. De l’intimité de l’atelier vivant, où le spectateur est comme invité, on passe , en un quart de tour, à l’anonymat du flâneur.

Faut-il y lire une invitation à réfléchir sur le musée, et son rapport au visiteur ?

bty

 

Quoi qu’il en soit, le promeneur curieux est amené à (re)découvrir l’œuvre de Rodin, à travers le prisme de différentes subjectivités : les études modelées de l’artiste, préparation en vue d’une réalisation d’une plus grande ampleur, photographies de ces œuvres par les contemporains de Rodin, et photographies plus récentes d’E. Berry, à travers un autre angle, selon une autre luminosité. On sera surpris de voir la fascination de Rodin pour le corps humain, quel que soit l’âge et l’état du corps en question. On peut donc apprécier la musculature affûtée du Penseur, le corps avachi de Celle qui fut la belle Heaulmière, ou encore embrasser par un regard, les courbes laiteuses de L’Éternelle idole.

 

 

Dans le cadre chaleureux du Musée d’Orléans, venez donc vous laisser séduire par cette mise en scène, du Grand Rodin.  Ce personnage aussi mystérieux que séduisant,sut, de son vivant, magnifier la grandeur d’hommes illustres, tels que Victor Hugo, ou Honoré de Balzac.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Bidault

    13 février 2018 a 12:29

    En 2217

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X