Handball

Fébriles offensivement, les Panthères laissent échapper la victoire

Performantes et sérieuses durant une demi heure, les Panthères ont pêché offensivement en seconde période pour finalement s’incliner 19-20 face à Besançon pour la dernière de la saison au Palais des Sports.

Déjà condamnées à jouer les barrages, les Panthères du Fleury  Handball se devaient de livrer une grosse prestation afin de lancer leur quête du maintien dans les meilleures dispositions. Début de rencontre assez fermé puisque les deux équipes ne laissaient que très peu d’opportunités aux tireuses (10’ 3-3). Paulie Baudouin ne tremblait pas à 7 mètres et Fleury neutralisait une équipe de Besançon peu inspirée sur ses phases offensives (18’ 7-7). Les Panthères trouvaient facilement les intervalles et creusaient l’écart (23’ 10-7). En place défensivement et plus précises que les Bisontines, les filles de Christophe Cassan rentraient au vestiaire avec un léger avantage (13-9).

D’entrée de seconde période, les Panthères se procuraient un jet de sept mètres non converti par Mélissa Agathe, signe avant coureur de la difficulté qu’allait rencontrer Fleury à marquer dans cette seconde période. Une faute de Manon Le Bihan offrait deux minutes en supériorité numérique à Besançon mais les visiteuses n’en profitaient pas (36’ 13-10). En face, les locales ne retrouvaient pas l’efficacité affichée en première période et devaient s’en remettre à Julie Foggea pour conserver son avantage.  Totalement en panne offensivement, les Panthères voyaient les Bisontines revenir dans la partie et prendre l’avantage (54’ 16-17). Paulie Baudouin manquait la balle du K.O dans un but pourtant vide mais pas Alizée Frécon qui crucifiait Julie Foggea et ses partenaires. Une défaite 19-20 au goût amer que pourrons regretter les Panthères passées totalement à côté offensivement en seconde période avec seulement six buts inscrits.

Cependant, le niveau affiché en première période laisse espérer de très bonnes choses dans le cadre des barrages. Mais il faudra le répéter pendant 60 minutes.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X