Handball

LE FROID SAVOYARD, SARAN MALADE…

S’ils étaient allés chercher le maintien au Phare la dernière saison, les joueurs du Saran Loiret Handball ont cette année pris froid en Savoie (33-24) et reste lanterne rouge de LidlStarligue.

Fabien Courtial décidait de titulariser d’entrée Alexis Poirier dans les cages saranaises, Kocic n’étant pas remis à 100% de sa blessure. De son côté, Chambéry voulait prendre sa revanche après sa défaite au Palais des Sports à l’aller.

Le Saran Loiret Handball ouvrait le score par Eyman et Melic égalisait dans la foulée sur 7 mètres. Les Saranais un peu trop brouillons perdaient beaucoup trop de ballons et les savoyards en profitaient (13’ 08-05). Incapables de créer du jeu, les saranais ne trouvaient pas les espaces et lorsqu’ils les trouvaient, butaient soit sur un bon Julien Meyer soit sur les montants. Logiquement, le Chambéry Savoie Handball rentrait aux vestiaires avec une avance plus que confortable. (30’ 17-10).

Dos au mur, la lanterne rouge se devait de réagir, mais il y a des soirs où Sarantre pas. Ni Jallamion, ni Drouhin deux fois sur 7 mètres ne permettaient aux Saranais de reprendre espoir dans cette rencontre à sens unique. Meyer continuait de se faire respecter face à des Saranais qui n’auront marqué que deux buts en 10 minutes de seconde période (40’ 20-12). Les saranais ne sont jamais aussi forts que lorsqu’on les croit perdus. Ils profitaient de l’exclusion temporaire de Paturel pour revenir à 5 unités (45′ 22-17). Plus agressifs en défense et percutants en attaque, les visiteurs poussaient une nouvelle fois la défense chambérienne à la faute (47′ 22-19). Chema se mettait à dos le Phare suite à un coup au visage qu’il n’aurait pas reçu. L’embellie saranaise prenait fin et Chambéry reprenait 5 longueurs d’avance (52′ 26-21). Considéré comme le futur gardien de l’équipe de France, Meyer dégoutait coup sur coup le vieux briscard Chema au plus grand bonheur du Phare. La fin du match n’était qu’anecdotique, Saran s’inclinait en terre savoyarde 33-24.

La course au maintien devient de plus en plus compliquée et tout se jouera à la maison avec les receptions de Tremblay, Ivry, Cesson et Massy.

3 commentaires

3 Comments

  1. Caque

    8 mars 2018 a 00:04

    Douceur d’éclat est situé au 332 avenue du Loiret a olivet ! Merci beaucoup pour ce concours !!!

  2. carillon

    8 mars 2018 a 07:21

    Bonjour ,

    Douceur d’éclat se situe 332 avenue du Loiret a olivet

    Bonne journée

  3. Pastoret Audrey

    8 mars 2018 a 07:47

    Le salon se trouve au 332 avenue du Loiret à Olivet 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X