Musiques

Jour J du Campo Santo : on a frôlé la catastrophe.

 

Mais que s’est-il passé jeudi dernier au jour J ?

Il est précisément 22h40. Le groupe Hyphen Hyphen tourne à plein régime au Campo Santo devant plus de 4000 orléanais en ébullition. Tandis que la capacité du site est atteinte, la sécurité décide de fermer les grilles de l’unique entrée, celles du côté nord.
Oui mais voilà !! Les spectateurs ne pouvant plus rentrer s’amoncèlent, s’amassent, s’entassent voir même s’empilent pour certains sur les épaules des uns et des autres pour espérer voir et entendre leur groupe fétiche.
La foule ne cesse de grandir jusqu’à l’arrivée de la tête d’affiche Birdy Nam Nam peu après 23h30.
( La vidéo est une vidéo amateur qui donne un assez bon aperçu de la densité de la foule).

jourj2012

La foule très dense devient alors extrêmement dangereuse en compressant certains festivaliers contre les barrières. Certains vont être piétinés, d’autres vont commencer à suffoquer avec la pression de la foule de plus en plus grande.
D’autres témoignages dans les jours qui ont suivi le concert viennent renforcer la thèse d’une sécurité totalement dépassée par les événements.
Certains se sont vus mourir, dans l’incapacité de ressortir de cet immense étau, de cette immense presse géante, d’autres extrêmement choqués se sont jurés de ne plus assister à ce genre de rendez-vous, du moins tant que cela sera planifié sur ce site.
Des hurlements, des insultes, des sifflets ont plu sur l’organisation tout le long de la soirée. Rien n’y a fait.
Chaque année, le blocage des grilles pose soucis. Attendons-nous un incident grave pour réagir ?

2 commentaires

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X