Divers

Le quartier Carmes-Madeleine-Saint Jean en colère

Les riverains d’une partie du centre-ville d’Orléans sont excédés. De la place de Gaulle à la rue Porte Saint Jean en passant par le quartier Madeleine, les orléanais sont en colère : déchets quotidiens qui jonchent le sol, nuisances sonores, personnes démunies errant dans la rue, dégradation de l’habitat, commerces communautaires. Bref, la coupe est pleine.
[br]
Un collectif de riverains rue porte Saint Jean a émergé depuis plusieurs mois afin de sensibiliser l’ensemble des Orléanais habitant ce quartier. Ce collectif regroupe des citoyens résidents, des passants, des locataires, des propriétaires révoltés contre cette dégradation inquiétante. Un site a même a été créé ( Voici le lien, vous pouvez cliquer dessus : http://www.orleans-rueportesaintjean.fr/ ).
[br]
Rue Porte St Jean 4Impasse St jean 2
[br]
Une pétition en ligne est disponible sur le site.  Le collectif s’est exprimé à nous en ces termes : « On constate une accélération des nuisances depuis environ 3 voire 4 ans : rue des Grands Champs, rue de Limare, rue Porte Saint Jean, rue des Carmes, etc. Nous n’en pouvons plus ! Il y a, il est vrai, une légère amélioration pour les ramassages des déchets. Des premiers échanges ont été engagés avec la ville mais pour l’instant aucune action structurelle n’est envisagée à court terme et cela ne nous convient pas. Nous souhaiterions aller beaucoup loin et nous sommes déterminés. Notre action n’est pas politique mais citoyenne ! Nous nous sentons par ailleurs vraiment en insécurité. Beaucoup de dealers proposent de la drogue aux passants et cela crée un sentiment d’abandon et d’insécurité forte».
[br]
Boulevard Jean Jaures 1Boulevard Jean Jaures 2
[br]
Voici des extraits du site :
« Notre quartier concentre des difficultés socio-économiques importantes. Nous voulons faire entendre notre mécontentement. Deux pétitions ont déjà été signées sur ce sujet. Des photos sont régulièrement envoyées à la Mairie pour signaler la présence de détritus sur les trottoirs. Plusieurs autres actions sont en cours. Le collectif souhaite que des actions structurelles et pas uniquement curatives soient engagées pour éviter que cette rue et l’ensemble du quartier soient totalement laissés à l’abandon. Cette situation est d’autant plus incompréhensible que ce quartier est situé en plein centre ville ou de nombreux et importants investissements publics de rénovation ont été réalisés (tramway, réhabilitation de la place du Martroi, requalification des Halles, restructuration de la rue des Carmes, etc). Notre colère monte. Il est temps que cela cesse ! Nous n’acceptons plus l’inacceptable !!!
– la saleté : des déchets quotidiens jonchent le sol (détritus, sacs plastiques, mégots de cigarette, déchets ménagers, ordures, poubelles…). Les rues sont de vrais dépotoirs à ciel ouvert donnant à tous ceux qui passent une mauvaise image du centre-ville d’Orléans.
– la paupérisation du quartier : une mixité beaucoup trop sociale, la présence importante de personnes démunies errant dans la rue
– la détérioration de l’habitat : de nombreuses copropriétés connaissent des difficultés. Les façades sont souvent délabrées et sales, des marchands de sommeil louent à des personnes en grande fragilité des locaux indignes et dangereux pour la santé humaine ! Certaines façades sont totalement délabrées.
– le commerce : la situation commerciale la Rue Porte Saint Jean est catastrophique depuis des années et aucune action structurelle significative n’est réellement engagée pour changer cette situation. La rue concentre à elle-seule plus de six coiffeurs principalement communautaires qui travaillent continuellement du matin au soir. Les autres commerces de la rue sont divers mais le plus souvent également communautaires (vente d’accessoires, bar, etc.)
– une insécurité forte : de nombreuses agressions verbales et physiques, du trafic de drogue, etc.
– le stationnement : les automobilistes se garent de manière anarchique sur le trottoir, souvent sans aucun respect de la réglementation, entraînant des dégradations sur la chaussée et sur les rebords.
[br]
Rue Porte St Jean 6Rue des Grands champs 1
[br]
Il est nécessaire d’envisager une action globale et groupée. La politique menée rue des Carmes doit être comparable à celle menée Rue Porte Saint Jean. Dans un premier temps, une réflexion doit être engagée pour savoir quelle offre commerciale souhaite-t-on dans cette rue. C’est indispensable ! Plusieurs possibilités peuvent éventuellement être étudiées (offre commerciale artistique, étudiante pour correspondre au projet de requalification de l’hôpital Madeleine, ameublement pour faire une continuité avec la politique poursuivie rue des Carmes, etc). Ensuite, il nous semble important de mener une politique volontariste de préemption de rachat des commerces au fil de l’eau pour implanter des commerces qui correspondent davantage au projet de restructuration porté.
[br]
Il convient donc de stopper l’implantation de tout nouveau coiffeur, de tous commerces de bouche ou tout commerce communautaire déjà surreprésenté. Seule une action politique forte peut permettre d’inverser la tendance naturelle de dégradation de cette rue. L’action engagée rue de Bourgogne nous laisse à penser que cela peut être possible et que cette réussite peut être transposée rue Porte Saint Jean. Il convient de mettre en place une réelle et véritable politique de mixité sociale consistant en l’espèce à favoriser l’implantation des classes moyennes dans ce quartier et non des personnes démunies. Des actions peuvent être engagées à cet égard avec les bailleurs sociaux à proximité. Il faut favoriser le développement de logements intermédiaires sociaux, requalifier les logements indignes, faire une opération de curetage, déplacer certaines structures qui amène un public qui ne correspond pas à l’image du projet de requalification porté en centre-ville.

3 commentaires

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X