Culture

Leïla Bekhti et Brigitte Sy ont séduit les orléanais hier soir aux Carmes

Leïla Bekhti et Brigitte Sy sont venues hier soir à la rencontre des orléanais pour présenter leur dernier film « L’Astragale » au cinéma des Carmes. Devant un peu plus d’une centaine de personnes, elles ont expliqué les coulisses du tournage … avec une infinie gentillesse.
[br]
Brigitte Sy, c’est plus de 25 films à son actif en tant qu’actrice. A la fois réalisatrice et comédienne, elle maîtrise les deux casquettes à la perfection. Leïla Bekhti, c’est autant de mètres de pellicule mais avec pratiquement 30 ans de moins. A l’aube de sa carrière, elle a déjà contribué à de grandes œuvres telles que « Tout ce qui brille », « La source des femmes » ou bien encore « Une vie meilleure ». Véritable boulimique du travail, la jeune comédienne oscille entre 2 et 4 films par an. César 2011 du meilleur espoir féminin, on pourrait s’attendre à un personnage distant, orgueilleux, hautain. Que nenni ! Souriante, avenante, élégante, elle sait être proche de son public. Orléans est d’ailleurs une ville qu’elle affectionne particulièrement. Savez-vous pourquoi ? Et bien l’actrice tenait un commerce de vêtements rue Jeanne d’Arc pendant 2 ans et demi. Incroyable. Voici ses confidences orléanaises :
Lien de la vidéo ( cliquez dessus ) : https://youtu.be/PY2nViCdy3A
[br]
L’Astragale est l’adaptation du roman éponyme d’Albertine Sarrazin publié en 1965. Le roman avait d’ailleurs déjà été adapté au cinéma en 1969 avec Marlène Jobert qui tenait le rôle principal. Leïla Bekhti a donc la lourde tache de la succéder.
[br]
DSC_0095DSC_0097
[br]
Synopsis de l’Astragale :
Une nuit d’avril 1957. Albertine, 19 ans, saute du mur de la prison où elle purge une peine pour hold-up. Dans sa chute, elle se brise l’os du pied : l’astragale. Elle rampe jusqu’à la route et interpelle une voiture. Elle est secourue par Julien, repris de justice, qui l’emmène et la cache chez une amie à Paris. Pendant qu’il mène sa vie de malfrat à droite à gauche en province, elle réapprend à marcher dans la capitale. Julien est arrêté et emprisonné.  Seule et recherchée par la police, elle se prostitue pour survivre et, de planque en planque, de rencontre en rencontre, lutte au prix de toutes les audaces pour sa fragile liberté. Mais les souffrances physiques qu’elle endure ne sont rien à côté de ce que l’absence de Julien provoque dans sa chair…
[br]
Vous lisez cet article sur un portable ? Voici le lien de l’interview complet de Brigitte Sy et de Leïla Bekhti : https://youtu.be/ds_8qbFkviY

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X