Divers

Les dangers de la Loire : 10 conseils qui peuvent vous sauver la vie

Depuis le début du mois, du fait des grosses chaleurs, il n’est pas rare d’apercevoir des baigneurs dans la Loire. C’est la grande tentation. Attention danger, la Loire n’est pas un long fleuve tranquille. Les bancs de sable et les courants peuvent s’avérer mortels.

Retour sur un événement tragique : vendredi 18 juillet 1969, un groupe de 76 enfants encadrés par 4 moniteurs profite des berges ombragées de Juigné-sur-Loire. Attirés par les bancs de sable, les enfants se jettent à l’eau. 19 périrent happés par le courant d’un bras de Loire. Même s’il s’agit ici de l’accident le plus dramatique que la vallée de la Loire ait connu, les noyades sont hélas trop courantes. Chaque année possède son lot de tragédies .

Il est bon de rappeler les dangers d’un fleuve dont le calme n’est qu’apparent. Entre activités nautiques, barbotages et baignades, de nombreux touristes, tout autant que les riverains du cours d’eau, n’hésitent pas à aller taquiner le fleuve royal. Il n’existe pas d’arrêté préfectoral interdisant la baignade en Loire, mais des arrêtés municipaux permettent aux communes de se couvrir et de dissuader l’ensemble des imprudents.

La Loire est vivante, donc dangereuse, avec les deux éléments majeurs que sont l’eau et le sable. Les baigneurs n’ont pas conscience du danger et se rendent vulnérables. Se baigner dans un fleuve n’est pas se baigner dans une piscine . L’eau n’est pas transparente, on perd vite ses repères. La panique et le choc émotionnel ne font qu’accentuer les risques. De la pointe de Courpain, située à la confluence du Loiret et de la Loire à Sully-sur-Loire en passant par Jargeau, les dangers sont partout.

LES ONZE DANGERS DE LA LOIRE :
1) le débit de la Loire peut varier très rapidement par endroit. Les fonds du fleuve restent changeant ne l’oubliez pas, pouvant varier de quelques centimètres à quelques mètres. Les trous d’eau sont extrêmement dangereux.

3) La Loire charrie beaucoup de sable et des grèves se forment. Ce ne sont pas des sables mouvants comme on l’entend encore trop souvent. Les grèves sont des endroits ou le sable n’est pas compact. Pour éviter les effondrements de culs de grève, il est recommandé de toujours remonter les bancs de sable vers l’amont et avec un gilet de sauvetage. Les sables mous qui se dérobent sous les pas d’un marcheur peuvent provoquer des noyades.

4) La qualité de l’eau n’est pas contrôlée. Il y a de réels risques bactériologiques. Évitez de vous baigner quand vous avez des plaies car elles facilitent l’entrée de bactéries dans l’organisme ce qui peut provoquer l’apparition de maladies (leptospirose…). Il est également vivement déconseillé de se baigner le lendemain d’orages car la qualité de l’eau peut en être affectée. Pour finir, l’utilisation d’une serviette pour vous allonger sur le sable limitera grandement le risque possible d’affections dermatologiques.

 

5) Les tourbillons, présents la plupart du temps sous les anciens ponts (arches, rétrécissement des veines d’eaux et accélération du courant) sont dus à deux courants opposés. Derrière les piliers de pont, des courants inverses se forment. C’est dans la zone de contact de ces deux courants que se créent les tourbillons. Attention également aux bîmes. L’eau qui s’infiltre dans le sous sol constitue une véritable rivière souterraine.

6) Il est préférable d’aller aux endroits où la baignade est autorisée et surveillée. Si vous vous baignez dans une zone non autorisée, vous le faites sous votre entière responsabilité. Informez-vous préalablement des dangers potentiels (courants, qualité de l’eau, profondeurs et objets/rochers pouvant se trouver sous l’eau, ponts et perturbations locales, navigation éventuelle). Un saut peut facilement conduire aux drames. Avant d’entrer dans l’eau, pensez à regarder l’endroit où vous pourrez en sortir sans problème.

7) Pour éviter les hydrocutions, ne vous exposez pas trop au soleil ; rentrez doucement dans l’eau, surtout s’il fait chaud ; n’y allez pas si vous ressentez des frissons ou le moindre trouble ; ne buvez pas d ́alcool avant la baignade et évitez de vous baigner juste après un repas trop copieux.

8) Ne nagez pas seul ou isolé. Personne ne pourra vous aider ou chercher de l’aide en cas de problème ou d’accident.

9) Choisissez seulement des endroits facilement accessibles et bien visibles. Évitez bien sûr les endroits protégés pour la reproduction des oiseaux et des poissons. Ramassez évidement tous vos déchets.

10) L’habitude engendre le danger. Certaines personnes disent se baigner dans la Loire depuis des dizaines d’années et pensent bien connaître le fleuve.

3 commentaires

3 Comments

  1. Rauflet

    25 juillet 2018 a 19:51

    Mamma mia 2

  2. Yang

    25 juillet 2018 a 19:57

    Mamma mia 2

  3. Brossillon Fanny

    25 juillet 2018 a 22:48

    Mamamia 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X