Divers

Les forces spéciales présentes hier pour le transfert de la maison d’arrêt d’Orléans

Les 200 détenus de la maison d’arrêt d’Orléans ont été transférés hier dans la journée sous haute protection vers le Centre Pénitencier de Saran. Plus de quarante CRS, vingt policiers et cinquante agents des ERIS ( les forces spéciales de l’administration pénitentiaire ) ont été réquisitionnés pour encadrer les mouvements.

eris4eris5

Le premier bus, avec 13 détenus à son bord, s’est élancé vers 09h30 du matin et le dernier est parti vers 16h30. Il ne reste donc plus personne boulevard Guy Marie Riobé. Finis les parloirs sauvages, les riverains vont pouvoir retrouver leur tranquilité.

C’est une grosse page qui se tourne pour la justice locale. La prison d’Orléans figurait régulièrement parmi les prisons les plus surpeuplées de France avec en moyenne 240 détenus pour 95 places. Elle avait été ouverte en 1896. Jusqu’à fin décembre, quelques administratifs restent dans les locaux mais le futur des lieux n’est pas encore dessiné.

Le bâtiment de Saran peut accueillir jusqu’à 768 prisonniers. Avec les transferts de la maison d’arrêt de Chartres et celle de la Santé, il y a actuellement environ 500 détenus au CPOS ( Centre Pénitencier Orléans-Saran ).

prison2prison

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X