Rugby

Les joueuses de l’US Orléans Rugby ont tout donné

Malgré des blessées en quart de finale et en demi-finale qui ont handicapé sérieusement le groupe, les orléanaises ont joué leur chance à fond ce dimanche en finale face à Brive le favori.

 19-5 pour les brivistes à la mi-temps, l’USO va réagir fortement en seconde période et va grignoter son retard. Un essai transformé à la 50ème minute puis un autre essai à 10 minutes de la fin du temps réglementaire : 19-12, 19-17.
Il ne manquera que quelques centimètres aux joueuses de Laurent Isbled pour remporter le Saint Graal. Les brivistes n’auront marqué aucun point en seconde mi-temps. Score final 19-17, un grand chapeau à toute cette équipe.

rugbyfeminin5rugbyfeminin2

rugbyféminin3rugbyfeminin4

Orléans Actu : la physionomie du championnat féminin va changer l’année prochaine ?
Laurent Isbled ( entraîneur ) : le souhait de la fédération française c’est de faire un pyramidage à l’identique que celui des garçons. On aura un Top 10 qui sera l’équivalent du Top 14, un challenge qui sera l’équivalent de la Pro D2. Une fédérale 1 à quatre poules, une fédérale 2 à 8 poules et peut être un échelon régional pour les petites structures qui ne sont pas armées pour jouer à XV ou qui sont des équipes en devenir comme nous on l’était l’année dernière.

Orléans Actu : c’était compliqué de choisir les titulaires ?
Laurent Isbled : la saison passée, on jouait à XII car nous n’avions pas l’effectif alors que cette année c’était possible pour aligner 19 filles en match. Par exemple, cette semaine à l’entrainement, elles étaient 27.
En début de saison, c’était très compliqué. Nous avions 30 filles quotidiennement à l’entrainement mais on ne pouvait inscrire que 19 filles aux matches malheureusement. Avec les blessées, tout cela s’est régulé.
Vous savez, nous avons beaucoup de filles polyactives. Nous avons des étudiantes, des jeunes mamans, des salariées. En fonction de leurs obligations soit professionnelles soit familiales, elles n’étaient pas forcément disponibles le dimanche donc les choix se sont faits avec moins de problèmes. L’ambiance est très bonne au sein du groupe. Des filles ne jouant pas venaient quand même voir les matches de leurs partenaires. Elles faisaient le porteur d’eau ou l’administratif. Elles filaient un coup de main également à l’échauffement.

Orléans Actu : quelles sont vos relations avec le RCO ?
Laurent Isbled : On s’entend très bien avec le RCO. D’ailleurs, trois de mes joueuses sont en couple avec des rugbyman du RCO.

Orléans Actu : Que va changer pour vous la Fédérale 1 ?
Laurent Isbled : la fédérale 1 est une très grosse marche pour nous. Au niveau des obligations fédérales, le cahier des charges est assez lourd. Nous aurons certainement des obligations de formation, l’obligation également d’avoir une équipe cadette. Ce ne sera certainement plus une poule régionale, il faudra donc se déplacer nettement plus loin, partout en France. Au lieu de deux, il faudra trois entrainements par semaine si on veut disputer nos chances en fédérale 1.
Pour les finances du club, ce n’est absolument pas pareil que cette année. Il faudra prévoir pour les longs trajets de partir la veille, de dormir à l’hôtel, prévoir le repas du samedi soir, prévoir le repas du dimanche midi, un terrain d’entrainement le dimanche matin pour le réveil musculaire, conserver l’hôtel le dimanche pour la sieste avant le match. On rentrera le dimanche soir très tard. Pour celles qui travailleront le lundi, tout cela risque d’être très dur. Elles veulent vivre l’aventure. On va voir si on est armés pour tout çà.

Vous lisez cet article sur un téléphone ? Voici le lien de la vidéo du jour : http://youtu.be/ZMXNsHFlK-E

L’équipe de l’USO Rugby féminine :
Entraineurs : Laurent Isbled, Damien Ovtchinnikoff
Arrières : Emilie Bidault, Aline Gouhier
Ailiers : Gwendoline Enaud, Lucile Guilard, Sandie Masson, Sihan Vidart
Centres : Coralie Chazot, Laetitia Denoyelle, Mathilde Meunier
Demi d’ouverture : Marine Duvivier, Mélanie Ranvier
Demi de mêlée : Morgane Laroche, Hortense De Saint-Salvy, Armelle Wachs.
Troisième ligne : Charlène Genneteau, Oriane Moreau, Emilie Ovtchinnikoff
Deuxième ligne : Alison Camalo, Laura Gardin, Julie Prigent, Mickaelle Servonnat, Linda Vincent
Talonneurs : Amandine Gorry, Nitya Pecoste
Piliers : Marion Granpierre, Elodie Humeau, Pauline Leblanc, Fanny Tessaire, Abigail Tamtbon

rugbyféminin2rugbyféminin

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X