Divers

Lundi 21 janvier : journée internationale des câlins

Plus connue sous son nom anglais « Hug Day », la journée internationale des câlins est célébrée le 21 janvier de chaque année. C’est une fête internationale qui permet aux gens d’échanger des câlins de façon spontanée et sans arrière pensée.

C’est le 29 Mars 1986 que le révérend Kevin Zaborney, dans une petite ville du Michigan aux Etats-Unis, eut l’idée de la première journée des câlins. Il avait constaté que le début d’année, et jusqu’à la Saint Valentin (14 février), était une période de plus forte tendance à la déprime. Après les fêtes de fin d’année, un grand nombre de personnes souffriraient en effet d’un manque de contact émotionnel.
L’idée de libérer son affectivité sans attendre et recevoir des marques d’amour était donc née, sous la forme d’un mouvement vers le « câlin gratuit » ou « free hugs » en anglais.

Le principe est simple : un individu propose, dans un lieu public, une accolade sans contrepartie à une personne choisie au hasard et le manifeste par une petite pancarte sur laquelle il est écrit « câlins gratuits ».
Pour rappel, d’après les différentes définitions, le câlin est une manifestation de tendresse et d’affection qui consiste à serrer dans ses bras une personne. Contrairement à d’autres formes de contacts intimes, le câlin peut être pratiqué de manière privée ou publiquement sans condamnation dans de nombreuses cultures, entre personnes de tout âge et tout sexe.

Les effets thérapeutiques des câlins ne sont plus à prouver. De nombreuses études ont déjà démontré les vertus thérapeutiques des câlins : diminution de l’anxiété, de risques cardiaques, de l’hypertension, du stress. Les câlins renforceraient même le système immunitaire et nous aideraient à limiter les infections. De plus, chez les enfants, tout le monde le sait, les câlins sont essentiels à leur développement. Un enfant câliné aura plus de chance de devenir un adulte équilibré au niveau émotionnel.

Alors câlinez vos amis, vos collègues, les passants, vos enfants, vos voisins. C’est bon pour eux mais c’est bon pour vous également.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X