Actualités

Miss Orléanais, Flora Coquerel, est la nouvelle Miss France 2014

Miss Orléanais, Flora Coquerel,19 ans,1,82m, étudiante en deuxième année de BTS de commerce international, est la nouvelle Miss France 2014. Jamais une Miss Orléanais n’avait terminé jusque là dans le Top 5.

Elles étaient 33 prétendantes et c’est finalement Flora qui s’est imposée. Elle devance Miss Tahiti, première dauphine, ainsi que Miss Provence, Miss Côte d’Azur et Miss Guadeloupe, respectivement deuxième, troisième et quatrième dauphines.
Sylvie Tellier, directrice de la société Miss France, a souligné que Miss Orléanais faisait partie des favorites et qu’elle était arrivée en tête des votes avec 27,81 % des voix. Quatre jeunes femmes étaient dans un mouchoir de poche dans les votes des téléspectateurs.
Flora Coquerel succède donc à la Bourguignonne Marine Lorphelin, Miss France 2013 et première dauphine de Miss Monde.

flora2
Pour ceux et celles qui n’ont pu suivre la cérémonie, le grand jury était présidé cette année par le chanteur Garou.
Après la démission d’Alain Delon, la société Miss France a décidé de revenir à une présidence annuelle.
Les jurés étaient Sylvie Vartan, Élodie Frégé, l’humoriste Titoff, Jean-Pierre Pernaut, l’ex-Miss France Nathalie Marquay et le ténor Vincent Niclo.
L’élection de Flora a attiré 8,2 millions de téléspectateurs soit 39% de parts de marché : un RECORD.

flora3miss

Dans la salle de presse, une forêt de journalistes attendaient notre Miss Orléanais. Le marathon pour elle commence :
Flora Coquerel : « Je suis très très émue … c’est un bouleversement dans ma vie. Désormais ma vie va prendre un autre sens. Je ne m’y attendais pas car l’Orléanais n’avait jamais été dans les 5 finalistes. C’est un record.
Quand j’ai entendu mon nom, j’étais perdue …. et je le suis encore, je n’ai pas encore réalisé. Passer après Marine Lorphelin, je ne m’y attendais pas. Mes parents n’ont jamais été aussi fiers de moi. C’est très fort.
On m’a beaucoup dit que j’étais naturelle et simple c’est surement ce qui a fait la différence.
J’envisageais de terminer mon BTS et entrer en commerce pour faire du marketing du luxe ou de l’événementiel de mode. C’est pour ça que je me suis lancé dans les Miss. Je voulais voir les deux faces.
Je vais pouvoir vivre ça et j’en suis très heureuse. Je vais me laisser porter maintenant. La médiatisation, je m’y attends et je fais confiance à ceux qui m’entourent.
En tant que Miss je vais essayer de soutenir les causes qui me tiennent à coeur : je suis franco-béninoise. Je met en avant mes deux origines.
Mes parents ont une association au Bénin, qui vient en aide aux enfants et s’occupe du forage.
Au cours de mon année, je souhaite soutenir l’insertion des femmes dans le travail et l’alphabétisation ».

Photos de notre reporter Adrien Richard. Cliquez sur les photos pour les agrandir.
Revivez également les débuts de Flora Coquerel ( voir vidéo ).

flora

 

1 Commentaire

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X