Culture

Notre coup de coeur de la semaine au cinéma : « La stratégie Ender »

Film de science-fiction réalisé par Gavin Hood avec Harrison Ford, Asa Butterfield, Ben Kingsley

Résumé :
Dans un futur proche, une espèce extraterrestre hostile, les « Doryphores », ont attaqué la Terre.
Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu.
Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les meilleurs jeunes esprits pour former des officiers émérites et découvrir dans leurs rangs celui qui pourra contrer la prochaine attaque. Ender Wiggin, un garçon timide mais doté d’une exceptionnelle intelligence tactique, est sélectionné pour rejoindre l’élite.
A l’académie, Ender apprend rapidement à maîtriser des manœuvres militaires de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur élément et le plus grand espoir de l’humanité. Il ne lui manque plus qu’à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour pouvoir commander la Flotte lors d’une bataille homérique qui décidera du sort de la Terre.

Notre avis :
Ce film est l’adaptation du roman d’Orson Scott Card du même nom publié en 1985. Il s’agit du premier roman de la saga Ender qui comporte à ce jour 15 tomes divisés en plusieurs cycles, « Le cycle d’Ender » comportant quant à lui quatre volumes : « La Stratégie Ender », « La Voix des morts », « Xénocide » et « Les Enfants de l’esprit ».
La saga a déjà été adaptée dans un autre média en 2008 : la bande-dessinée, chez Marvel Comics.

marvelmarvel2

A noter que vous retrouverez Asa Butterfield, le Hugo Cabret de Martin Scorsese ( voir photos d’Asa dans les deux films ) :

marvel6marvel7

Dans le roman original, le lecteur suit l’évolution d’Ender sur six années, de ses 6 ans à ses 12 ans. Une chronologie difficile à appliquer pour le réalisateur Gavin Hood qui a tout de suite décidé de réduire l’action sur une seule année.
Si vous avez déjà lu ce petit pavé littéraire il est évident comme dans toute adaptation au cinéma que vous allez être déçu. La psychologie est forcément amputée, l’essence du texte ne pourra jamais être transfigurée façon « cinéma ». On est obligé de mutiler la progression narrative, de raboter les explications du livre. Vous aurez peut être l’impression que le film ne fait que survoler le livre.
Mais « La stratégie Ender » retransmet pourtant l’intention de l’auteur de vouloir montrer la vie sacrifiée de ces enfants qui n’auront pas le luxe de vivre enchantement et l’innocence des jours heureux. Les effets spéciaux sont très bien réalisés, les acteurs sont bons, notamment Harisson Ford. Vous ne vous ennuierez pas. Nous, on a adorez.
19/20

marvel5marvel4

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X