Culture

Notre coup de coeur de la semaine : « Casse-tête chinois », de Cédric Klapisch

Comédie dramatique de Cédric Klapisch avec Cécile de France, Audrey Tautou, Romain Duris, Kelly Reilly

Résumé :
Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après « L’Auberge Espagnole » et dix ans après « Les Poupées russes ».
La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué.
Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown.
Dans un joyeux bordel, Xavier cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait! Séparation … Famille recomposée … Homoparentalité… Immigration … Travail clandestin … Mondialisation.
La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

casse3

Notre avis :
Après Paris, Barcelone, Londres et Saint-Petersbourg, Romain Duris et ses compagnons quittent cette fois-ci l’Europe pour visiter New-York, la ville la plus métissée au monde
Les quatre acteurs principaux attendaient ce troisième volet avec impatience. Certains, comme Cécile de France, allaient même jusqu’à relancer régulièrement le cinéaste !

Dans la continuité de « L’Auberge Espagnole » et des « Poupées Russes », on avait un peu peur d’être déçu en tant que fans absolus des deux premiers films mais avec ce troisième volet, Cédric Klapisch balaie dès les cinq premières minutes le scepticisme des spectateurs.
Ça valait le coup d’attendre!!! On éprouve une certaine jouissance de retrouver tous ces personnages.
Toutes les émotions y passent. Tous les mots pourraient être utilisés pour décrire ce véritable « casse tête chinois » qui en est un de par son titre mais réellement de par son histoire. Les acteurs encore plus matures que jamais incarnent d’autant plus leurs personnages.

Une petite anecdote, dans une des scènes du film, Martine, le personnage d’Audrey Tautou, doit parler chinois. Même si la conversation ne dure que deux minutes, la comédienne, qui souhaitait tout de même avoir l’air parfaitement crédible, a décidé de prendre des cours de cette langue, deux heures par jour pendant six semaines. Une scène parfaitement orchestrée en tout cas.
18/20

casse2casse

1 Commentaire

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X