Le saviez-vous ?

Orléans sous la glace entre 2030 et 2040 ?

D’après des scientifiques britanniques, une mini-période glaciaire pourrait toucher la Terre à partir de 2030. L’activité du Soleil pourrait brutalement chuter de 60%, ce qui est considérable. Des fleuves comme la Loire, la Seine, la Tamise, le Rhin pourraient alors se retrouver gelés.
[br]

Non, ce n’est pas une blague. Le soleil va sûrement connaître une baisse de régime. La fiabilité de l’information serait de 97%. Pour avancer cette hypothèse, l’organisme se base sur la mise au point d’un nouveau modèle des cycles solaires qui permet des prédictions d’une précision sans précédent. Le modèle repose sur l’analyse de la circulation des champs magnétiques à l’intérieur et à la surface du Soleil. Ce phénomène est appelé « effet dynamo ».
[br]
soleilsoleil3
[br]
De manière simplifiée, deux vagues magnétiques circulent à l’intérieur du Soleil. Elles ont pour origine deux différentes couches de matière. Elles ont toutes deux une fréquence d’environ 11 années même si elles sont légèrement différentes et sont parfois décalées. Les chercheurs de l’université de Northumbria à Newcastle expliquent que ces deux vagues devraient s’annuler mutuellement entre 2030 et 2040. Cela entraînerait alors ce qu’on appelle « un minimum de Maunder » provoquant une diminution des taches solaires (donc moins d’activité solaire). Les températures sur terre chuteraient, exactement de la même manière qu’entre 1645 et 1715.
[br]
loire4
[br]
En France, durant cette période, les températures sont descendues jusqu’à -25°C. En Angleterre, la Tamise s’était retrouvée complètement gelée à plusieurs reprises. On pouvait la traverser à pied. Des foires y étaient même organisées. La glace était si forte que les commerçants et les artistes pouvaient déployer leurs étals et installer leurs marchandises.
[br]
La Loire en 1985 :
loire

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X