Handball

Le Petit Poucet Saran devra encore patienter

Malgré un Palais des Sports à guichets fermés et totalement acquis à sa cause, le Saran Loiret Handball à craqué sur la fin pour s’incliner 33-36 face à Chambéry. Un air de déjà vu…

En quête de son premier succès en Lidl StarLigue, le promu Saran accueillait Chambéry pour le compte de la 5eme journée. Une salle comble, un tifo d’écharpes Ciel et Blanc, un public bouillant et la remise du trophée de joueur du Mois de Septembre à Jean Jacques Acquevillio, tout était réunis pour passer une bonne soirée de Handball à Orléans.

Le match débutait sur un duel de gardiens marqué tout d’abord par le récital de Yann Genty dans les buts. Avec pas moins de 7 arrêts en 10 minutes le natif du Val d’Oise a écœuré l’attaque saranaise, permettant à son équipe de creuser rapidement l’écart. Kocic brillait à son tour. Grâce à lui, les locaux se stabilisaient à -3 buts (23e min).

Afin d’intensifier la pression sur la défense du Saran Loiret Handball, le coach visiteur faisait rentrer son meilleur buteur, le virevoltant Meylvin Richardson et l’expérimenté Bosnien Edin Basic. Coaching totalement gagnant puisque les Savoyards rentraient au vestiaire avec un large avantage, 16-22.

Touchés dans leur orgueil ou totalement décomplexés du score, les hommes de Fabien Courtal, de retour sur le parquet, montraient un tout autre visage, bien plus convaincants. Emmenés par une défense bien plus mobile, un Alexis Poirier bouillant (8 arrêts) et un Mathieu Drouhin efficace (8 buts), les Saranais au grand coeur enflammaient littéralement le Palais des Sport en recollant au score 27-27 (44e min). Mieux, ils auraient pu passer devant s’ils avaient été plus adroits. En vain, Chambéry et son duo Basic – Bicanic (15 buts à eux deux), bien aidés par l’arrêt décisif de Genty sur penalty (49e), et le poteau sur un tir d’Igor Anic (57e), permettaient à Chambéry de finalement remporter le match 33-36.

Prochain match pour les Saranais à Dunkerque la semaine prochaine. Les déplacements qui réussissent mieux aux joueurs de l’Agglo’ qui « avancent sans pression à l’extérieur » selon Alexis Poirier mais qui soulignait également la grosse ambiance de Mercredi.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X