Culture

Plusieurs incidents sur Orléans pendant les projections du film « Annabelle »

« Annabelle », la poupée tueuse, semble provoquer d’étranges réactions chez certains adolescents. Cris, insultes, bagarres, la sécurité ne cesse d’intervenir aux quatre coins de l’hexagone pour calmer des jeunes très excités. A la suite de plusieurs débordements lors de sa projection, plusieurs salles de Marseille, Paris, Montpellier, Alès, Bordeaux, Strasbourg ont décidé de déprogrammer ce film pour des raisons de sécurité, à la grande déception des amateurs de film d’épouvantes.

police

Ce weekend, c’est sur Orléans que des incidents ont éclaté. En fait, rien à voir avec la consistance du film. « Annabelle » est une histoire banale d’une poupée maléfique qui en veut à un gentil bébé d’un beau couple américain qui consulte le prêtre plutôt que le psy aux premières manifestations de phénomènes dignes des hallucinations d’une psychose carabinée. « Annabelle », c’est juste l’occasion pour certains ados de mettre le bazar dans les salles de projection.

police3

Nous nous sommes glissés dans une salle. Conclusion : des jeunes ne permettent pas de voir le film dans de bonnes conditions. Insultes, crachats, jets de pop corn et de cannettes. Tout y passe. L’intervention de la police a même été nécessaire pour la séance de samedi 14h50 place de Loire.

Réaction de Roger Georges, directeur de Pathé Orléans-Saran : « Je n’arrive pas à comprendre cette forme de jeunesse. Nous avons eu les mêmes soucis avec « Paranormal activity ». Ce sont des jeunes qui se donnent rendez-vous pour mettre le bazar. Je ne compte pas déprogrammer ce film, par respect pour les véritables amateurs d’épouvante. Merci en tout cas aux forces de l’ordre, j’ai beaucoup de respect pour la police qui a fait le déplacement pour nous aider »

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X