Actualités

La prévention du cancer : un moyen d’agir essentiel

On estime à plus de 380 000 le nombre de nouveaux cas de cancers et à près de 150 000 le nombre de décès l’année dernière en France. Les cancers les plus fréquents restent ceux de la prostate, du sein, du côlon-rectum et du poumon. Heureusement, les taux d’incidence et de mortalité chez l’homme, et d’incidence chez la femme, ont tendance à baisser depuis quelques années.

Chez les hommes, les trois cancers les plus fréquents sont ceux de la prostate, du poumon et du côlon-rectum. Chez les femmes, ce sont les cancers du sein, du côlon-rectum et du poumon. Ce dernier cancer connaît une progression constante chez les femmes. Le nombre de nouveaux cas a été multiplié par 7 ces 30 dernières années. Le facteur de risque majeur de ce cancer est le tabagisme.


Le cancer en quelques chiffres

– Le nombre de nouveaux cas de cancer en France métropolitaine a été estimé à 385 000 : 211 000 chez les hommes et 174 000 chez les femmes. Sur 100 000 hommes, 362 auraient été atteints d’un cancer en 2016. Tandis que pour 100 000 femmes, on en dénombre 272.

– L’âge médian au moment du diagnostic est estimé à 68 ans chez l’homme et à 67 ans chez la femme
– Le nombre de décès par cancer est estimé à 150 000 : 85 000 chez les hommes (en légère baisse) et 65 000 chez les femmes (en hausse).
– La mortalité par cancer a diminué de 1,5 % par an chez les hommes et de 1 % par an chez les femmes entre 1980 et 2012. Cette baisse est liée à des diagnostics plus précoces, à des traitements plus efficaces et à la diminution globale du risque de mourir d’un cancer. Par ailleurs, plus un cancer est détecté tôt et meilleures sont les chances de survie.
Le tabac reste la principale cause de mortalité liée au cancer avec 47 000 décès chaque année en France, soit 30 % de l’ensemble des décès par cancer.
– L’alcool est le deuxième facteur « avéré » et « évitable » de cancer. Environ 15 000 décès par cancer, chaque année, sont attribuables à la consommation d’alcool soit près de
10 % des décès par cancer en France.
– Les facteurs nutritionnels sont aussi mis en cause. D’après une étude britannique, 20 à 27 % des cancers sont dus aux types de consommation de nourriture. En octobre 2015, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a d’ailleurs classé la consommation de viandes rouges comme « probablement cancérogène » pour l’homme.
– La survie à 5 ans de personnes atteintes de cancers et diagnostiquées varie selon la localisation cancéreuse : chez les hommes, ce taux va de 4 % pour le mésothéliome pleural à 96 % pour le cancer du testicule ; chez les femmes, il va de 7 % pour le cancer du pancréas à 98 % pour celui de la thyroïde.

La prévention : un moyen d’agir essentiel

Pourquoi prévenir ? On estime que 40 % des cancers pourraient être évités par des modifications de nos modes de vie et dans notre environnement. La prévention apparaît ainsi comme un moyen d’agir essentiel pour les faire reculer. 7 conseils :
1) Ne pas fumer :
Le tabac arrive en tête de tous les facteurs de risque de cancers et constitue la première cause de mortalité évitable.
2) Éviter l’alcool :
L’alcool est classé cancérigène niveau 1 par le CIRC. Pour réduire efficacement ce risque, il est recommandé de limiter non seulement la quantité d’alcool bue à chaque occasion de consommation, mais aussi la fréquence de ces occasions. Il faut 10 ans d’arrêt de la consommation d’alcool pour voir ce risque diminuer. Après 20 ans, il ne diffère plus significativement de celui des personnes qui n’ont jamais bu.
3) manger mieux :
Prévenir le risque de certains cancers passe aussi par l’alimentation. Il est recommandé de limiter :
– la viande rouge (moins de 500 g par semaine)
– les charcuteries
– le sel : le sel de table, le sel de cuisson et les aliments conservés par salaison favorisent le cancer de l’estomac
D’autres comportements ont un effet protecteur contre les cancers :
– préférer les aliments à faible densité énergétique, comme les fruits et les légumes, aux aliments trop riches en graisses, en sucre et/ou en sel
– consommer au moins cinq fruits et légumes par jour, soit 400 g
– privilégier les aliments complets qui sont riches en fibres (riz, pâtes, céréales…).
4) bouger plus :
Toute activité physique (monter des escaliers, marcher, faire du vélo, nager) durant au moins 30 minutes par jour permet de se maintenir en forme et de diminuer le risque de plusieurs cancers.
5) Se protéger des rayons UV :
Pour toute activité en extérieur (de loisirs, sportive ou professionnelle), il convient d’adopter les bons réflexes :
– éviter de s’exposer au soleil entre 11h et 16h
– rechercher l’ombre
– sortir couvert : vêtements, chapeau, lunettes
– renouveler fréquemment l’application de crème solaire haute protection anti-UVA et UVB
– surveiller sa peau.
6) Prémunir votre enfant de certains risques de cancer à l’âge adulte :
Vous pouvez aider votre enfant à limiter son risque d’être atteint d’un cancer à l’âge adulte :
– avoir une hygiène de vie saine pendant et après la grossesse (en particulier ni tabac, ni alcool)
– ne pas fumer en leur présence. Les enfants sont encore plus sensibles au tabagisme passif que les adultes
– leur proposer une alimentation équilibrée et surveiller leur prise de poids
– les encourager à pratiquer au moins une heure d’activité physique par jour
– les protéger du soleil (crème, chapeau, t-shirt, lunettes).

Certes, le risque zéro » n’existe pas, même avec un mode de vie conforme à toutes les recommandations mais vous pouvez agir sur certains d’entre eux en préservant votre santé au quotidien.

4 commentaires

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X