Handball

Saran avance point par point

Le Saran Loiret Handball (11eme), toujours en quête de sa première victoire à domicile recevait ce soir, Ivry Handball (10eme). Dans une Halle du Bois Joly encore une fois à guichets fermés, les deux équipes se devaient de l’emporter pour se donner un peu d’air.

 

Le coup d’envoi était donné par les Franciliens qui ouvraient la marque sur leur première attaque placée. En l’absence de Jean Jacques Acquevillo, c’est à Tomi Vozab que revient de remplacer le joueur du mois de Septembre, toujours blessé à la main. L’entame de match fut compliquée pour les Saranais, qui ont peiné pour trouver les espaces d’une défense en 6-0 d’Ivry bien en place. Il a fallu quelques éclairs comme la passe aveugle d’Anic pour Lamazaa Parri (5’) ou encore le jeu rapide sur engagement (13’ 5-6) pour voir les locaux tenter de recoller au score. Défensivement pas en place, Ivry profitait par moment, de grossiers intervalles laissées par Saran et prenait une avance de 5 longueurs au bout de la première demi heure.

Alors que la Halle voyait Ivry prendre le large dès le retour des vestiaire(12-18). Personne n’aurait pu imaginer le scenario qui allait se produire. Fabien Courtial tentait un coup en utilisant la nouvelle règle du jeu en surnombre. Tactique payante pour les Saranais poussés par un public survolté. Drouhin (7 buts), Vozab (7 buts) et Lamazaa Parri (5 buts) concluaient à merveille les arrêts d’Alexis Poirier plus en réussite que Tomic (2/15). Les locaux revenaient à la marque et passaient même devant à la 56’ 29-28 et même 31-29 à deux minutes du coup de sifflet final.

La tension était à son comble et allait vite monter d’un cran. A. Guillaume (Saran) se faisait expulser pour avoir bloqué Walid Badi de manière plus qu’irrégulière. Alors qu’il ne restait que 11 secondes à jouer, la table de marque ne déclenchait pas le chrono, créant une incompréhension totale dans la salle. Sur la remise en jeu, les Saranais se voyaient punir par un refus de jeu au bout de 2 passes, Tomi Vozab, héros malheureux se jetait sur le ballon et le gardait entraînant une faute d’anti-jeu. L’arbitre appliquait une nouvelle règle : anti- jeu dans la dernière minute = penalty et expulsion!! Cruel pour Saran.

Le danois Vium ajustait Kocic et privait le Saran Loiret Handball de son premier succès à domicile.

Abasourdis par ce qui venaient de leur arriver, les Saranais ont mis plusieurs minutes à récupérer émotionnellement. « C’est rageant mais c’est un point de gratter » soulignait Andréa Guillaume, qui a très bien suppléé un Mathieu Drouhin blessé mais tout de même auteur de 7 buts. Le coach Fabien Courtial regrette évidemment le problème du chronomètre mais vante les capacités de son équipe à ne jamais céder.

Céder, voila un mot que les « Ciel » devront enlever de leur vocabulaire la semaine prochaine face à ce qui se fait de mieux dans notre championnat le PSG Handball et toutes ses stars internationales.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X