Culture

Standing ovation pour Gilles Lellouche et Cédric Jimenez hier soir au Pathé Saran

C’était l’avant -première hier soir au Pathé Saran du film « The French » en présence de Gilles Lellouche et du réalisateur Cédric Jimenez. Tous les billets pour cette séance ont été vendus en à peine 5 jours. Les spectateurs ont été totalement conquis.

Tandis que les spectateurs contemplent les dernières minutes du film, Gilles Lellouche se glisse silencieusement dans la salle de projection. Adossé contre le mur de l’entrée, il se laisse glisser vers le sol et s’assoit sur la moquette. La tête entre les jambes, la main dans les cheveux, Gilles savoure avec une délectation infinie ces instants. Il ferme les yeux et s’imprègne de l’atmosphère ambiante.

Quelques heures plus tôt, Gilles Lellouche nous confie  : « Je prends mon pied comme un dingue quand je viens voir les gens. J’adore ces moments de contact avec le public. Et puis Orléans fait partie des dernières dates de la promotion du film. Je suis très, très, très ému (…) je suis passionné par ce rôle de Gaëtan Zampa que j’ai pu jouer. Pour tout vous dire, nous avons habité la même maison avec Jean pendant 14 semaines pour les besoins du tournage. Comme dans « les petits mouchoirs » , on ne joue pas les mêmes scènes. On ne se croise d’ailleurs qu’une fois dans le film donc nous avons toujours travaillé en décalé. Jean et moi étions tellement dans nos rôles que l’on a fini par se faire la gueule pendant deux voire trois jours. On se regardait du coin de l’œil. On a fini tout de même par se jeter dans les bras l’un de l’autre à la fin, mais c’était tendu. On a bu une bouteille de vodka et tout allait mieux ( rires ). C’est vous dire qu’on était vraiment dans le film. Je tiens vraiment à communiquer au public ma passion pour ce film ».

gilles9gilles16

Les lumières s’allument enfin. Gilles se relève, encore submergé par l’émotion. C’est un aspect profondément humain, attachant, sans prise de tête que ce dernier va offrir en cadeau à l’assemblée présente. Avec ce quatrième film de gangster, on pourrait croire qu’on le choisit pour son physique imposant et sévère. Mais une chose est sûre et certaine : Gilles Lellouche a su conquérir l’ensemble des spectateurs par sa gentillesse et sa simplicité.

gilles18gilles

gilles19gilles15

Pour en savoir plus, voici le lien de la vidéo ( cliquez dessus ) : http://youtu.be/TX8i3TZxdrI

Le film « La French » sortira sur les écrans le 3 décembre. Il retrace l’histoire dramatique du juge Michel qui a décidé de s’attaquer à la « French Connection », un gang marseillais des années 70. Les 500 spectateurs présents ont adoré en tout cas.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X