Handball

TRAGEDIE GRECQUE AU PALAIS DES SPORTS

Devant durant la quasi totalité de la rencontre, le Saran Loiret Handball aura pêché lors des 3 dernières minutes face à Dunkerque. Une défaite 32-33 sur fond de tragédie grecque pour le club Loirétain qui se retrouve dernier de Lidl Starligue.

Dans le dur ces dernières semaines et avec quelques tensions au sein du vestiaire, les joueurs du Saran Loiret Handball n’abordaient pas cette rencontre face à Dunkerque dans les meilleures conditions. Pourtant ce sont bien eux qui abordaient le mieux ce match . La base arrière inexistante la semaine dernière à Massy faisait mouche et les locaux prenaient rapidement deux unités d’avance (7’ 5-3). L’envie retrouvée et poussé par le public du Palais des Sports, le Saran Loiret Handball allait même voir son avance grimper à quatre buts (20’ 13-9 après un Chabala d’Andrea Guillaume, excellent hier soir). En face, Dunkerque déjouait totalement, se confrontant plusieurs fois au refus de jeu. Si les artilleurs saranais étaient dans un grand soir, on ne pouvait pas en dire autant des gardiens, Kocic (0/15) et Poirier (5/21) ne participaient pas à cette excellente première période (30′ 16-13). Surement la meilleure demi heure des Saranais cette saison.

Auteur d’une première période quasi parfaite, le Saran Loiret Handball allait devoir faire face à un défi de taille, tenir cet avantage de trois buts et Bordier lançait parfaitement les siens (32’ 17-14). Plus agressifs, les Dunkerquois ne baissaient pas les bras et revenaient dans la partie (38’ 20-19). Jusque là, transparent Grams, effectuait deux arrêts de grande classe et les Nordistes passaient pour la première fois devant (44’ 22-23). La réussite semblait avoir quitté les Saranais qui butaient trois fois sur les montants. Cependant il en fallait peu pour refroidir les Saranais. Chema prenait ses responsabilités et les locaux reprenaient leurs droits (48’ 26-25). La tension se faisait sentir  et aucun droit à l’erreur n’était permis. Alexis Poirier enchainait deux arrêts mais ses coéquipiers ne reprenaient pas le ballon. Dans le dernier acte, Dunkerque faisait le break à trois minutes du terme mettant K.O le public du Palais des Sports d’Orleans. Les réalisations d’Andréa Guillaume ne changeaient rien, Saran s’incline 32-33 et se retrouve relégable et dernier de Lidl Starligue, la faute aux victoires cumulées de Tremblay et de Cesson Rennes.

Soirée compliquée pour la bande à Courtial qui souligne le caractère « cruelle » de la défaite mais reste persuadé que cette équipe à les capacités et le niveau pour se maintenir en fin de la saison. « Ce soir, il y a eu match, on a juste manqué de fraîcheur en toute fin de match ». Les Saranais retrouveront le championnat dans deux semaines, une fois de plus au Palais des Sports et face à Chambéry.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X