Musiques

William Kaiton, Tony Romera et Joachim Garraud ont enflammé 35 000 personnes

 

A peine l’embrasement de la cathédrale terminé que la fête commence sur la place de la Loire avec un set électro d’anthologie.
William Kaiton prend les commandes. Mission : chauffer la foule. Après deux finales du Orléans DJ cast perdues, William a réussi à imposer son style cette année. Pari réussi à en juger les cris de la foule provenant de toute direction. Un warm-up de toute beauté.

set 3 set 4

Une heure après, Tony Romera reprend le flambeau. A 21 ans, le lyonnais a tout pour faire chavirer le public ce soir : Meilleur espoir français 2012 ( classement OnlyForDjs ) et meilleur producteur 2012 ( d’après DJ Mag ). Il se produit partout dans le monde mais ce soir, c’est chez nous, à « Orléans Beach ».
La foule est en délire, le four est au thermostat 9, 250 degrés, prêt à accueillir le boss : « Joachim Garraud ».
D’une vidéo extraite du film « Jeanne d’Arc » de Luc Besson, Joachim Garraud met le feu, non pas au bucher de Jeanne, mais à un public tout acquis à sa cause. Le message est clair : fini les guerres, fini les querelleries, ici ce n’est que de la musique et de l’amour.

set2set

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X