Musiques

William Kaiton, Tony Romera et Joachim Garraud ont enflammé 35 000 personnes

 

A peine l’embrasement de la cathédrale terminé que la fête commence sur la place de la Loire avec un set électro d’anthologie.
William Kaiton prend les commandes. Mission : chauffer la foule. Après deux finales du Orléans DJ cast perdues, William a réussi à imposer son style cette année. Pari réussi à en juger les cris de la foule provenant de toute direction. Un warm-up de toute beauté.

set 3 set 4

Une heure après, Tony Romera reprend le flambeau. A 21 ans, le lyonnais a tout pour faire chavirer le public ce soir : Meilleur espoir français 2012 ( classement OnlyForDjs ) et meilleur producteur 2012 ( d’après DJ Mag ). Il se produit partout dans le monde mais ce soir, c’est chez nous, à « Orléans Beach ».
La foule est en délire, le four est au thermostat 9, 250 degrés, prêt à accueillir le boss : « Joachim Garraud ».
D’une vidéo extraite du film « Jeanne d’Arc » de Luc Besson, Joachim Garraud met le feu, non pas au bucher de Jeanne, mais à un public tout acquis à sa cause. Le message est clair : fini les guerres, fini les querelleries, ici ce n’est que de la musique et de l’amour.

set2set

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
X